Gallery

  • Défilés Hommes 2021

    Les derniers défilés Hommes Automne-Hiver en janvier 2021…

    DIOR

    @DIOR Défilé Hommes

    MSGM

    @MSGM Défilé Hommes

    DAVI

    //www.instagram.com/embed.js
  • 2021 : en route pour une ambiance festive!

    Repartir du bon pied pour cette nouvelle année! Le blog Tendances75.com a fait des trouvailles inédites pour arriver au cap de 2021. 

    Le blazer, la vedette 2021

    La veste se décline en plusieurs pièces.

    En 2021, le blazer peut se revêtir en robe, avec un pantalon de tailleur classique, associé à un jean et même à l’occasion d’une fête. Il est aussi long, ou tombe au niveau de la cuisse ou des hanches et remonté en crop-top. Le blog tendances75.com a sorti du dressing le blazer de Martin Martin. La styliste Capucine Martin a misé sur son originalité poussée à l’extrême. Chaque blazer fait main dans un atelier parisien doit aller à la perfection. Les tissus sont haut de gamme et les boutons en or 18 carats comme signature du modèle. Capucine a imité les bijoux de sa grand-mère, première influence de l’univers de la marque. La femme Martin Martin représente l’élégance le jour et l’excentricité la nuit. 

    Le blazer tendance en 2021
    @Blazer Martin-Martin
    @bagues Martin-Martin

    Un air marin

    Senteurs 2021 : entre le boisé et la mer

    P.A.R.O.S.H. inaugure son eau de parfum pour cette nouvelle année. BLUE apporte une senteur unisexe exclusive. L’odeur dégage un nuage d’encens de bois de santal, des épices aux notes balsamiques sous un fond d’ambre. Le flacon bleu incarne la couleur de l’infini, une sensation méridionale entre paix et harmonie. Ses origines se fondent dans un besoin ancestral et moderne pour revenir à l’essentiel. Le parfum a été composé récemment, au cours de cette période difficile, où les changements et incertitudes vacillent. BLUE est donc un hymne à un renouveau intérieur qui se débarrasse du poids de cette hystérie contemporaine. Ses effets apaisent l’esprit et agissent comme un bouclier contre l’impact du stress sur le corps. Une perception à la fois protectrice et purificatrice.

    La botte intemporelle

    Après des années d’expérience dans le monde de la chaussure, Carla et Berna Toral ont foulé le pas et présentent leur bottine venue tout droit d’Espagne. Toral fusionne les tendances basées sur des designs de pointe. La collection 2021 annonce des silhouettes dynamiques. La bottine se révèle rocky et bohème chic. Les chaussures sont prévues pour durer. Toral fait partie du Leather Working Group qui lutte pour améliorer la cause environnementale dans le secteur de la chaussure. Les paires sont disponibles chez Montaigne Market dans une capsule spéciale 2021.

  • Made in France : Le manufacturing à la française

    Le Made in France entre dans les moeurs. Depuis quelques années, des designers, artisans locaux et usines de tout l’hexagone se développent pour créer des marques durables. 

    Lumière sur Belleville

    Le costume Belleville Made in France
    @Belleville

    Le tailleur français se réinvente. Chez Belleville, le souci du sur-mesure persiste mais la qualité écologique Made in France passe au premier plan. Le fondateur Gilles Attaf a su faire renaitre la finesse parisienne, avec un assemblage de pièces modernes. Gilles Attaf a grandi dans le 11ème arrondissement de Paris, non loin de la rue Moulin Joly. Ici, son père coupe, surjette et coud des costumes. Gilles poursuit alors son inspiration pour s’imprégner des racines du célèbre quartier où l’esprit y est joyeux et spontané. Pour lui, le Parisien est : « À l’aise dans sa vie, dans sa ville, dans son environnement et dans ses vêtements. On jalouse son bien-être et son charme. Son secret : ses pièces intemporelles. Il les mixe, les mélange, les recompose à l’envi pour avoir un genre qui ne ressemble qu’à lui. Belleville l’habille. »

    L’homme Belleville rit et parle fort car il aime intensément. Populaire et séducteur, il fait du costume un ensemble au tissu soyeux et facile à porter. Belleville participe au Made in France et fabrique tous ces costumes chez France Manufacture qui est la dernière usine française aux savoir-faire locaux. Le costume Belleville a pu préserver des emplois.

    La déco Simon-Simone

    Un concept-store à la française. Tel est le défi de Séverine Tréfouel, l’initiatrice de la marque Simon-Simone. La surproduction chinoise ou américaine l’a poussée à ralentir la frénésie absurde du monde de la décoration : « Notre façon de construire les collections me parait irraisonnée. On obtient les produits vite et 8 mois à l’avance en Asie car on croit que le stock se vendra avec des remises importantes pour écouler le surstock. Je ne blâme pas les marques et distributeurs car ils répondent à notre mode de consommation actuel, où le premier critère est le prix. Mais une des solutions serait d’acheter sur le plan local

    en petites séries et à la demande pour que chacun devienne consomm’acteur. » C’est pour cela que Simon-Simone supporte l’économie Made in France. Séverine connaissait de jolies marques issues de tout l’hexagone, elle a voulu les mettre en avant. Elle a donc proposé un shopping digital et différent « Ras le bol des pages de 1000 produits qui ne me plaisent pas! Une sélection courte en phase avec du style et de la qualité offre une expérience digitale proche du lèche-vitrine où on découvre plusieurs univers. » Sévérine trouve que les sites écoresponsables sur internet négligent souvent ces critères.

    Simon-Simone la déco Made in France
    @Simon-Simone

    Sa chaussure Made in France

    Un si beau pas, la chaussure Made in France

    « Le temps d’un week-end en amoureux, j’avais profité de cette Dolce Vita si clichée mais si plaisante que représente cette région de l’Italie. Il m’en reste des couleurs, des odeurs mais aussi une rencontre : des petits artisans cordonniers qui implantés à chaque coin de rue vous proposent une sandale en cuir artisanale, personnalisable et sur-mesure dont le savoir-faire transmis de génération en génération est le même depuis près d’un siècle. ». Tel est le déclic qu’a eu Antoine Fauqueur lorsqu’il a crée Unsibeaupas.

    L’idée a dû s’imposer : à cause d’un monde standardisé et de plus en plus industrialisé où la machine prend souvent le pas sur l’homme et le rendement compte plus que la qualité, Antoine pensait qu’il ne fallait pas passer à côté de talents locaux d’exception. Il se lance dans l’aventure Unsibeaupas. Pour trouver chaussure à son pied, Antoine invite ses clientes à partir en voyage pour découvrir les meilleurs artisans chausseurs. La paire est customisable selon ses goûts et ses tendances actuelles. Les chaussures sont conçues à Romans-sur-Isère, en France, et livrées sous quinzaine. Des ambassadrices organisent aussi des ventes privées à domicile. La basket, les derbies ou les escarpins, la sélection des motifs en croco ou python assure un modèle unique. À chacun son style!

    La Good Fabric

    Good Fabric : la conception Made in France
    @Nathalie Lebas-Vautier
    Textile Made in France
    @Good Fabric chez Balmain

    J’observe que sur ces 3 dernières années une accélération de la prise de conscience et de cette volonté d’avancer. Les consommateurs sont davantage éclairés et moins dupes. Les marques n’ont plus le choix que d’évoluer. Mais il faut augmenter le mouvement. Alors qu’attendons-nous ? Tournons la page du greenwashing, retroussons-nous les manches et agissons dès aujourd’hui!

    Nathalie Lebas Vauthier, l’anti-greenwasher. La fondatrice de Good Fabric alerte des dangers de la fast-fashion et du mass-market. Beaucoup de marques abusent d’expressions trompeuses et certaines emploient des mots comme collection responsable ou 100% coton naturel. Les logos verts s’utilisent à outrance « Bref, toutes les ficelles du greenwashing sont à l’oeuvre! », remarque-t-elle. Il y a pire encore, selon elle, des enseignes se détourneraient du sujet par l’intermédiaire d’appels aux dons et d’opérations de reforestation « Pour se donner bonne conscience et une image, sans prendre du recul sur leurs pratiques. Autant mettre un pansement sur une jambe de bois! »

    Cette illusion rassurante incite à l’immobilisme ou à la triche. Chez Good Fabric, la première démarche est d’éradiquer le travail infantile « Un t-shirt a beau être en coton bio, s’il est fait par des enfants dans des conditions de travail déplorables, il ne représente pas un achat responsable : lorsqu’on veut engager une démarche RSE et améliorer ses processus de production, il faut bien entendu s’intéresser aux matières, à leur provenance, à leur qualité et durabilité dans le temps, mais ça ne suffit pas. », insiste Nathalie. En plus, il est nécessaire de connaitre les composants du tissu et quels seront les emballages ou les moyens de transport pour l’exportation. 

    Accessoires et beauté Made in France

    Beauté
    @Lamazuna
    Bonnet Blanc
    @Blanc Bonnet
    Savoir pour faire
    @Guillaume Seynes

    Lettre ouverte

    Dans le contexte de cette crise sanitaire qui nous affecte tous, et alors que le pays traverse des difficultés économiques majeures, la filière Mode et Luxe lance une campagne de communication Savoir pour faire pour promouvoir les quelques 250 formations et 80 métiers techniques de la mode et du luxe. En effet, plus que jamais, il nous apparaît indispensable pour regarder l’avenir avec confiance de mettre l’accent sur toutes les formations (formation initiale, formation continue, reconversion, apprentissage) comme autant de clés essentielles pour conserver nos compétences, former une relève, participer à relocaliser certains savoir-faire et accompagner notre tissu industriel afin d’assurer le retour à la croissance dès la fin de la période que nous traversons.

    La filière Mode et luxe est stratégique pour la France. Elle s’appuie sur des entreprises performantes, fortes des savoir-faire des femmes et des hommes qui la composent. Elle représente près d’une entreprise industrielle sur 13, répartie sur l’ensemble du territoire.

    Campagne Savoir pour faire -2020/2021

    L’objectif de Savoir pour faire est de présenter le potentiel de ces formations dans les 8 branches qui composent la filière (couture et habillement, textile, maroquinerie, cuir, chaussure, bijouterie et joaillerie, horlogerie et arts de la table). Il s’agit de formation à des métiers techniques et innovants, riches de savoir-faire d’excellence, de sens, agiles, qui se réinventent tout en s’appuyant sur notre patrimoine.

    Ancrés dans un tissu dynamique de milliers d’entreprises réparties dans tout le territoire, ces programmes permettent de se former pour répondre aux nouvelles exigences et envies des consommateurs : mode durable, rôle du numérique…

    Découvrez le site d’information savoirpourfaire.fr, recensant et présentant les multiples offres de formation et d’emploi. Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et regardez nos films savoir-faire et métiers…

    Pendant un an, Savoir pour faire vous accompagne pour vous aider à construire l’avenir et préparer à une sortie de crise que nous espérons tous la plus proche possible.

    Guillaume de Seynes

    Président du Comité Stratégique de Filière Mode & luxe

  • Saison hiver : les 3 nouveautés

    Des styles tendances pour paraitre chic et éthique. La saison d’hiver s’y prête et pour ces 3 longs mois à venir, c’est le moment de revoir sa garde robe pour plus de nouveautés…

    En cuir vegan 

    NATAN

    Le blog tendances75.com ne le présente plus: on connaissait déjà le styliste NATAN mais pas encore sa capsule spéciale saison hiver dédiée au cuir vegan. La maison de couture à inventé une ligne de vêtements sans passer par la case tannerie, elle a fait plutôt appel aux plantes de cactus venues tout droit du Mexique. Desserto est le nom de la nouvelle collection.

    Une bonne alternative pour le monde la mode en matière d’environnement et du bien être animal. Pour créer la fibre de cactus, pas besoin d’eau, de pesticides ou herbicides. Le cactus contient assez d’eau, donc inutile d’aller se résoudre à l’arroser. Résultat : sur la peau, le cuir renait pour la saison hiver 2021. Le blog tendances75.com donne un bon point à NATAN, en mode good influence.

    C’est ce qui enthousiasme le créateur belge Edouard Vermeulen : « Nous souhaitions sensibiliser à travers trois pièces fortes et assumées. Elles jouent la carte écologique et responsable. C’est dans l’air du temps, mais nous trouvons que la démarche doit venir de nous. La nouvelle génération est davantage encline à cette problématique environnementale. Notre souhait avec cette petite collection est de proposer des vêtements durables et une matière juste dans tous les sens du terme. »

    Adopter le costard  

    @DA/DA
    @DA/DA

    À mi-chemin entre un look androgyne et garçonne, celle qui portera du DA/DA, aura le feeling de la business woman désinvolte en pleine saison hiver. Un costume d’homme pour femme remplace l’uniforme de travail à l’attitude stricte et formelle. La modernité prime. Le classique et l’austère deviennent libres et rebelles grâce aux coloris et imprimés. La designer Diane Ducasse a vu la femme en grand. Comme une patronne, sûre d’elle et qui entreprend. Le final est made in Paris avec le souci de préserver la planète car les pièces permettent de réduire l’effet déchets. Certains tissus sont upcylcés. DA/DA prône le changement des mentalités pour produire de manière plus responsable. 

    @DA/DA

    Accessoire géométrique

    L’architecte et joailler Marc Deloche aime le numéraire. Après les divinités grecques de la collection Numéro 6, la suivante, la Numéro 7 se prolonge vers une inspiration géométrique : «Je faisais des recherches de textiles pour l’intérieur d’une maison que je suis en train de construire quand je suis tombé sur un lot de tissus d’ameublement des années 1970. Ces enchevêtrements de formes géométriques d’une très grande richesse m’ont rappelé l’art cinétique de Victor Vasarely.

    J’ai eu envie de l’évoquer pour le thème 2020-2021», explique Marc Deloche. Un hommage particulier pour la saison hiver où l’or jaune, l’or blanc et l’argent se mêlent de façon minutieuse. Numéro 7 forme une parure dont la vedette est la manchette. Découpé en cinq familles, Marc Deloche met en scène une série de onze bijoux puissants : l’hypnotique, le géométrique, le laconique, le concentrique, et l’elliptique. La manchette s’associe à ses boucles d’oreilles, à son collier et sa bague.

    À voir : saison hiver

    Skorpios est une dédicace au signe astrologique d’Adriana Abascal, la fondatrice de la marque. Le Scorpion est synonyme de passion et de dévouement. Ces chaussures sont faites pour des femmes cosmopolites. L’élégance repose sur un équilibre intemporel, entre le vieux monde et le contemporain. Et des racines latino-américaines et du savoir-faire italien de la créatrice. Les chaussures sont livrées dans des pochettes ornées de phrases ironiques, fabriquées et brodées à la main par des artisans mexicains. La maison Skorpios tient à exprimer un engagement social et environnemental.

  • La Revue de Presse

    Ce mois-ci le blog a parcouru et feuilleté les pages les plus pertinentes issues de la presse magazine.

    Elle nous a quittés

    À 94 ans, la chanteuse Juliette Gréco s’en est allée. Elle laisse un héritage culturel important : des chansons iconiques jusqu’à ses collaborations avec des auteurs comme Boris Vian, Raymond Queneau ou Jacques Prévert. Pendant la seconde guerre mondiale, Juliette est arrêtée par le Gestapo. Sa carrière commencera à Paris, après sa libération en 1945. Le magazine Elle lui rend hommage dans un dossier spécial.

    Juliette Gréco
    @Elle Magazine du 2 octobre 2020

    Victorine retrouvée sans vie

    Elle est retrouvée morte, dans un ruisseau. C’est Ludovic Bertin, un voisin de 25 ans, qui l’a assassinée. Il passe aux aveux à la suite de l’autopsie réalisée sur le corps de la jeune adolescente.

    Jeune et jolie, à peine 18 ans, Victorine avait eu son bac et commençait une formation en communication. Le samedi, elle se rend au centre commercial pour y faire quelques courses. Elle manque la dernière tournée du bus pour rejoindre son domicile.

    La jeune femme décide alors de rentrer à pied. Elle passe un coup de fil à sa famille mais rencontre des amis en chemin. Ils lui proposent de la raccompagner mais elle préfère marcher. L’étudiante poursuit un trajet d’environs deux kilomètres. Il faut passer par le stade et traverser le bois. Les habitants du quartier des Fougères à Villefontaine en Isère ont l’habitude d’emprunter cette route. L’endroit est sombre et parfois inquiétant. Victorine ne donne plus de signe de vie.

    Le Chili dit Oui

    La constitution de 1980 du dictateur Augusto Pinochet a pris fin grâce à un referendum dont le oui l’a emporté à 78%. Le 25 octobre dernier a marqué la rupture du peuple chilien avec une loi qui a duré quarante ans. Auparavant, des manifestations avaient eu lieu pour dénoncer les inégalités sociales dans le pays. Ces contestations ont permis de renverser l’ancien régime en faveur de l’adoption d’un nouveau texte.

    Trump, le détrôné

    Une brève analyse de certains chefs d’État qui sont arrivés au sommet sans avoir une compétence particulière. Dans le quotidien Libération du 22 octobre dernier, dans la rubrique Idées, le journal passe en revue tous ces dirigeants de pays qui exercent un pouvoir grâce à leurs incompétences. Dans le dernier livre La Tyrannie des Bouffons de Christian Salomon, l’essayiste politique évoque les clowneries grotesques de chacun, la pauvreté du langage, et l’influence des méthodes de marketing au profit des messages politiques et populistes, au service du divertissement. Une sorte de quinquennat pitoyable !

    L’Arménie et l’Azerbaïdjan

    //www.instagram.com/embed.js

    Une guerre occultée. Les ravages des bombardements contraignent l’Arménie à retirer ses forces armées dans la région Nagrony Karabakh, source des conflits meurtriers entre les deux pays. Le président Vladimir Poutine a imposé un cessez-le-feu. L’Azerbaïdjan gagne le territoire du Haut-Karabakh. Photos AFP

    Cancel culture

    @L’Express du 1er octobre 2020

    Le magazine l’Express du 1er octobre 2020 consacre un dossier sur la cancel culture. Elle touche principalement les réseaux sociaux. À travers un tweet, un post ambigu, une vidéo, les conséquences peuvent devenir virales et polémiques.

    @L’Express

    Tout le monde est concerné : les grandes marques, les célébrités, les dirigeants mais aussi tous les internautes connectés. L’objectif : éradiquer la personne, la supprimer, ternir son image et perturber son activité jusqu’aux excuses publiques pour essayer de réparer des aveux sous le couvert de l’inavouable. Une bad influence encore nuisible sur les réseaux sociaux…

    NB: les articles et vidéos sont à lire directement chez les groupes de presse indiqués et non sur le blog.

Publié par Tendances

Journaliste, j'ai fait mes débuts comme iconographe de mode pour un célèbre magazine français. Formée à la Condé Nast College, je souhaite vous faire partager des articles, des interviews et des reportages sur les tendances actuelles.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.