Tendances en mode déconfiné

Le coronavirus circule dans le monde. Un autre style de vie est apparu et de nouvelles pratiques s’installent…

« Masquez-vous!  » : Des pièces signées DA/DA 

La créatrice parisienne Diane Ducasse lutte contre la Covid-19 et produit des masques en tissu upcyclé : « J’avais envie de prolonger notre engagement au delà du confinement. » La marque DA/DA a fabriqué ces protections à partir de chutes de tissus issus des dernières collections. Rassemblés dans ses ateliers parisiens, les masques sont 100% coton, lavables et homologués AFNOR. Le masque, sous forme classique ou de bandana coûte 15 euros. Des bénéfices seront reversés: « Grâce à la vente d’un masque, nous offrons 1€ à la recherche médicale. Nous contribuons, je l’espère, à faciliter le quotidien de nos clients pour les préserver avec style ! Masquez-vous ! », déclare Diane. 

Batata et les Putains de Guerrières  

Elsa Wolinski est écrivaine et journaliste. Elle a imaginé sa propre ligne de mode Batata  dédiée à la montée des violences faites aux femmes. Elsa Wolinski a étudié au Studio Berçot, un institut de stylisme à Paris. La collection a vu le jour dans les locaux de Paris Printerz, dans une usine où des artistes, des stylistes, des imprimeurs et des ébénistes travaillent ensemble pour obtenir un vivier de talents autour d’une cause sérieuse. Elsa s’est liée d’amitié avec l’association Putain de guerrières, un collectif féminin qui combat les violences conjugales. Batata va initier une levée des fonds pour payer des nuits d’hôtels à des femmes battues, pour aider celles qui ont tout quitté, comme acheter des couches de bébés et donner des vivres et les secourir dans la détresse immédiate. Elsa Wolinski affirme avec fierté son combat : « Ma rencontre avec l’association Putains de Guerrières et les femmes qui la composent comme Adleen, Caroline, Khatidja et toutes celles que j’oublie, m’a transformée. » La styliste a milité auprès du mouvement les Femen. 

MSGM ouvre sa boutique en Chine

Un des favoris du blog Tendances : MSGM du designer italien Massimo Giorgetti. Un nouveau store vient de s’implanter au centre commercial Zhengzhou Grand Emporium, dans la ville chinoise de Henan. D’immenses baies vitrées donnent une vision panoramique de la boutique. L’agencement épuré, des petites notes de couleurs, il est facile de reconnaitre les tenues des dernières fashion weeks. Cette ouverture tente de transmettre un message optimiste pour relancer l’économie mondiale à la suite de la crise sanitaire. En parallèle, MSGM a lancé un concours digital et caritatif  Logos for the Future . Les followers d’Instagram sont invités à inventer un logo avec le tag @MSGM. Massimo Giorgetti sélectionnera les meilleurs pour participer à une capsule spéciale en édition limitée. 100% de la collecte ira à Save the Children Italia afin de financer la campagne en faveur des enfants dans les besoins urgents de la Covid-19. 

Les Georgettes : Bracelet mode de cet été

La manchette qui va avec tout. À la plage, en soirée, en robe ou en maillot, les motifs Georgettes s’adaptent. Son nom Frenchie est un hommage à Georges Legros, fondateur de la Maison Altesse, un des principaux fabricants français de bijoux. Les bracelets peuvent se personnaliser. Les contours dorés, en or rose ou en argent, la manchette intègre un cuir coloré et réversible, interchangeable à l’infini. D’autres bijoux existent pour hommes. Il ne reste plus qu’à se rendre sur le site internet lesgeorgettes.com 

Asos Made in Kenya

Asos remet ça en 2020. Normal, c’est pour une bonne raison. Chaque année, la manufacture Soko Kenya et l’artiste Kenyan Wini Awuondo se renouvellent pour proposer des vêtements branchés. Cette collaboration va fêter ses 10 ans. Depuis 2010, Asos apporte son soutien pour améliorer les conditions de vie des membres des communautés kenyanes. Le projet Made in Kenya encourage le développement durable et la mode éthique dans le monde. Cette dernière collection a permis d’obtenir 20.000 masques à distribuer au personnel de Soko Kenya.

Cohle Gallery reprend ses expos

@Cohle Gallery

Au mois de juin, la galerie du quartier Pigalle, dans le 9e arrondissement de Paris, avait accueilli les tableaux de l’artiste Ludovilk Meyers. L’exposition intitulée Confinés retrace les activités effectuées au cours du confinement, comme un point d’attache pour garder le cap en ces temps troublés. En juillet, place à Poes, ancien graffeur devenu peintre. Conjurations investira la Cohle Gallery du 1er au 18 juillet prochains. Poes s’inspire des légendes pour composer ses oeuvres. Son idée s’appuie sur l’envie de raconter une histoire pour briser les codes classiques à travers des mythes urbains. L’actualité de la galerie continue du 22 juillet au 8 août avec l’artiste FENX et une exposition dédiée aux courbes féminines. Des détails à l’extérieur des sujets, FENX les replace dans un environnement. Il donne sa vision de son époque pour jouer sur la profondeur de ses toiles. Cohle Gallery au 17 rue Victor Massé 75009 Paris cohlegallery.com

Colores : Balvin en mode GUESS

Après sa première collection Vibras, J Balvin, le chanteur de reggaeton latino-américain a présenté sa toute nouvelle collection Colores. C’est une deuxième collaboration avec la marque GUESS. Un design unique pour la rue. La capsule GUESS X J Balvin contient une ligne de vêtements et accessoires à l’effigie du titre de son album sorti en mars 2020. Une explosion des couleurs à voir sur guess.eu

Le Dix Concept, shopping et manucure

La veste de voile FILA 

@FILA

La mer est un des éléments essentiels dans l’ADN de la parka FILA. Sa couleur jaune fait penser à l’emblématique course Around Alone en 1999 quand le vainqueur Christophe Auguin porte la veste et gagne la victoire avec un record du monde battu. Fonctionnelle, coupe-vent et imperméable, la veste FILA protège les marins dans des conditions météo extrêmes. Sa matière en nylon résiste à tous les risques. Le message est clair. Fila veut combiner le sport et la mode. Une icône de style urbain, au large et en plein air. 

Une basket à la pomme

@CAVAL

Pourquoi porter une paire identique? La basket CAVAL préfère s’afficher dépareillée. Et engagée! Créée en 2018 à Paris, sa devise walk different invite à partir en CAVAL : une marche au design asymétrique avec une fabrication européenne et éco-responsable. La chaussure est travaillée à travers du cuir de pomme. La région du Tyrol, au nord de l’Italie amasse des millions de tonnes de déchets en provenance de l’industrie agroalimentaire. CAVAL les récupère. Pour chaque paire vendue, CAVAL reversera un don à Handicap International. 

S’hydrater écobranché

Boire de l’eau en été, il faut dire oui mais préserver l’écosystème. En voyage, cela évite de jeter sa bouteille en plastique n’importe où. Le blog Tendances a sélectionné la gourde Rayon d’Or. Avec ses 24 coloris acidulés, la gourde garde sa température grâce à l’acier inoxydable et sa légèreté.

À voir : Soldes d’été : du Vintage chez Asos

Publié par Tendances

Journaliste, j'ai fait mes débuts comme iconographe de mode pour un célèbre magazine français. Formée à la Condé Nast College, je souhaite vous faire partager des articles, des interviews et des reportages sur les tendances actuelles.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.