FW : 5 looks stylés made in grandes capitales

Le blog Tendances présente un panorama des défilés des villes les plus branchées à l’occasion de la semaine de la mode printemps-été 2021.

À Milan

La première destination prend des airs numériques à l’ère du digital. Nemozena, une marque haute couture italienne basée à Dubaï, a inauguré en ligne ses nouveaux modèles. Tout en dimension 3D, les mannequins en avatar et les différentes tenues rappellent un esprit chic et moderne. Le show a eu aussi lieu à la Fondazione Serbelloni à Milan.

Blumarine a apporté de la légèreté. Les pièces en soie, un tissu transparent ou fleuri, l’ensemble se marie généralement autour d’un col fourrure pastel. Les couleurs sont fraiches et les accessoires brillent pour marquer la taille. Un défilé de matières et d’envolées.

La Maison belge NATAN à Amsterdam

Pour la FW, NATAN a élu domicile dans la capitale néerlandaise, au Eye Film Museum. Le créateur affirme un effet texturé pour une collection variée. La robe longue drapée ou très colorée, le pantalon ample à motifs ou rayés, les tonalités estivales s’accompagnent de bijoux dorés en forme de gros coquillages. Ce qui marquera la tendance pour la saison prochaine. 

Le Paris concept

Les designers Victoria/Tomas aiment l’expérimental. Le résultat donne une ligne de vêtements néo-arty et sculpturale. La période de confinement a poussé les deux créateurs à réfléchir sur la manière de suivre la mode. Acheter moins mais mieux? Victoria/Tomas ont développé une nouvelle idée, celle de construire un vêtement pour une silhouette réversible.  Cela s’appelle le concept du binôme. Un jeu de double face pour switcher entre les styles.

Au jardin des Plantes, le show Balmain a fait preuve d’originalité. Tendances75.com adhère aux vestes cintrées, leurs boutonnières et broches, fidèles à la maison de couture. Le short en jean et son top pailleté sont assimilés avec goût. Mais la particularité de la collection se penche vers la combinaison de pièces fluorescentes autour d’un tissu clair et plus froid. Avec ses épaulettes pointues, Balmain montre le détail de l’inspiration. Le bémol, quand dans la vidéo du défilé, la musique Blinding Lights passe en boucle. Dommage!

Publié par Tendances

Journaliste, j'ai fait mes débuts comme iconographe de mode pour un célèbre magazine français. Formée à la Condé Nast College, je souhaite vous faire partager des articles, des interviews et des reportages sur les tendances actuelles.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.